Soyez les bienvenus sur le blog du Diocèse Missionnaire de France de l’EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE au ROYAUME UNI....... Prions pour les Chrétiens persécutés à travers le monde pour leur Foi en Jésus-Christ..... Welcome on the blog of the Missionary Diocese of France of The OLD CATHOLIC CHURCH in the United Kingdom..... Let's pray for the persecuted Christians around the world because of their faith in Jesus Christ.....

Les Canons de l'Eglise





The OLD CATHOLIC CHURCH
in the United Kingdom - Diocese of France
L'EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE
au Royaume Uni - Diocèse de France

CANONS

LES CANONS GENERAUX DE
L'EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE AU ROYAUME UNI

Dans l'histoire de la Chrétienté, les sept premiers Conciles oecuméniques, du Premier concile de Nicée (325) au Second Concile de Nicée (787), ont représenté les efforts de l'Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique pour atteindre un consensus orthodoxe de la foi, et pour continuer et développer une Chrétienté unifiée. Le schisme entre l'Orient et l'Occident, daté de façon formelle en 1054, perdure depuis trois siècles.

Ces Conciles sont :
Le Premier Concile de Nicée (325)
Premier concile de Constantinople (381)
Concile d'Ephèse (431)
Concile de Chalcédoine (451)
Second concile de Constantinople (553)
Troisième Concile de Constantinople (680)
Second Concile de Nicée (787)

L'Eglise Vieille catholique au Royaume Uni accepte tous ces sept Conciles et, en conséquence, tous les Canons promulgués au cours de ces Conciles.

L'Eglise Vieille catholique au Royaume Uni utilise le vocable "Vieux Catholique" dans son titre comme une référence directe à sa fidélité au dogme et à la doctrine catholiques à cette période de l'existence de l'Eglise Catholique.



LES CANONS PARTICULIERS DE
L'EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE AU ROYAUME UNI

Préambule

1.1. La Province du Royaume Uni et d'Irlande administre la juridiction dans laquelle l'Eglise Vieille Catholique au Royaume Uni a été fondée.

1.2. Ces Canons peuvent être rajoutés ou amendés, après l'avis donné par le Sacré Collège des Evêques.

1.3. Le Sacré Collège s'efforce d'être aussi ouvert et transparent que raisonnable et pragmatique dans sa gouvernance quotidienne.

2.1. L'Eglise Vieille Catholique au Royaume Uni (ci-inclus et ci-dessous "l'Eglise") annonce l'Evangile de notre Seigneur Jésus-Christ et recherche à offrir un lieu d'accueil pour les Vieux Catholiques.

2.2. Afin d'écarter aucun doute, l'Eglise est une dénomination Chrétienne Orthodoxe et un membre de l'Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Les membres de l'Eglise acceptent les Doctrines, les Croyances, les Canons et la Tradition Sacrée de l'Eglise primitive et encourage la Pratique Catholique.


Structure et Fonctions

3.1. La Province et l'Eglise sont gouvernés par le Sacré Collège des Evêques, conseillée par le Synode du Clergé des Anciens, à savoir le Vicaire Général, le Chancelier, et tout le clergé qu'il peuvent désigner, ensemble avec les Evêques constituant le Conseil Provincial.

3.2. Le Conseil Provincial se réunit ou est régulièrement en contact.

3.3. L'Evêque Président est le Primat de l'Eglise. Il est l'Evêque élu parmi les Evêques pour assurer un centre d'unité pour la Province entière, and pour l'Episcopat en particulier, et pour être le porte-parole de l'Eglise. Il est reconnu comme Primus inter pares.

3.4. En cas de litige impliquant un vote à égalité, afin de résoudre tout litige, le vote du Primat sera prépondérant.

3.5. A l'exception du point référé en 3.1. ci-dessus, Le Primat peut donner pouvoir à l'un de ses Evêques adjoints afin de détenir l'autorité Primatiale pour garantir que tous régissent collégialement, effectivement et correctement. En effet, le Primat est le "Chef exécutif" de l'Eglise.

3.6. Le Primat restera en post pour une période de cinq ans à moins que physiquement ou mentalement, il devienne incapable ou incompétent, au vue du Collège, pour remplir ses fonctions ; ou pour de bonnes et sérieuses raisons, il soit déposé par décision du Collège des Evêques.

3.7. Le Primat convoquera et présidera le Conseil Provincial et la Conférence des Evêques. Il est aussi membre de tous les corps diocésains.

3.8. La Conférence des 2vêques est l'assemblée de tous les Evêques de la Province. Elle se réunira régulièrement, et les rencontres seront normalement ouvertes à tous les membres de l'Eglise, qui pourront prendre la parole, mais n'auront pas le droit de voter.

3.9. La Province peut organiser des évènements religieux pour accroître et favoriser le travail de l'Eglise et cela peut inclure les Ordres Religieux sous le Patronage du Primat.

3.10. La Province est divisé en Diocèses.

3.11. Un Diocèse est déterminé par le Collège des Evêques, en association avec les Synodes de l'Eglise.

3.12. La maison spirituelle de l'Eglise est la Pro-Cathédrale et Prieuré de l'Eglise de Saint Thomas l'Apôtre, à Rugeley, Stafforshire, et doit être soutenu par le Clergé et les membres laïcs financièrement et pratiquement sans condition, et ceci étant considéré comme un devoir et une part du perfectionnement propre de chacun et de spiritualité.


Clergé et Ordinands

4.1. En tous temps, suivant les besoins de l'Eglise, toute personne peut soumettre au Collège des Evêques le nom d'un clerc pour le proposer pour l'Episcopat. Ces personnes doivent être âgées normalement de plus de 35 ans. Les candidats pour l'Ordination au Diaconat doivent être âgés normalement de 21 ans ou plus. Les candidats pour l'Ordination à la Prêtrise doivent être âgées de 25 ans ou plus.

4.2. Tous ceux qui vont être Ordinands aux ordres Sacrés d'Evêque, de Prêtre ou de Diacre, doivent croire, à la Sainte Bible et à la Tradition Sacrée de l'Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique, et que tous ceux qui accèdent à ces Ordres doivent être des hommes d'une réputation avérée de haute moralité.

4.3. Tous les rites utilisés dans l'Ordination Diaconale et Presbytérale, ou la consécration à l'Episcopat, doivent être ceux acceptés par l'Eglise qui possède une tradition apostolique indubitable.

4.4. Les Clercs qui ont été déjà ordonnés suivant la tradition apostolique dans une Eglise Catholique valide, peuvent être incardinés dans l'Eglise et autoriser pour le ministère. Ils doivent fournir, à ce moment-là, la documentation requise par les autorités de l'Eglise. Ces documents devront normalement comporter le dossier de candidature, les lettres d'ordination et extrait de casier judiciaire attestant qu'ils n'ont commis aucun délit contre mineurs ou toute autre délit grave. S'il existe un doute concernant la validité de leurs ordinations, une ordination sub-conditione pourra être conseillée.

4.5. Seul un homme validement baptisé peut recevoir l'Ordination diaconale et presbytérale, et la consécration à l'Episcopat.

4.6. Les candidats à l'ordination doivent fournir les certificats de baptême et de confirmation, accompagnés des documents de candidature de l'Eglise.
4.7. Un prêtre doit offrir quotidiennement le Saint Sacrifice de la Messe pour l'Eglise, pour le monde et l'Eglise en souffrance, mais il est obligé tous les dimanches d'offrir la Messe pro populo (pour le peuple). Il doit administrer les saints Sacrements (excepté la confirmation et l'Ordination), et réciter quotidiennement les trois Offices de laudes, Vêpres et Complies. Le prêtre tiendra correctement et entièrement les registres pour les baptêmes, mariages, funérailles et tous autres services assurés. Les certificats seront remis aux demandeurs sur requête.
En tous temps et en tous lieux, un Evêque, un Prêtre, un Diacre ou un Sous-diacre doivent afficher  une contenance et un comportement digne de l'éthique de l'Evangile, et un ambassadeur de l'Eglise. Tout comportement considéré comme inacceptable par le Collège des Evêques, sera traité par le Collège des Evêques et des sanctions appropriées prises. Tout comportement criminel, ou considéré de nature grave, sera immédiatement rapporté aux autorités concernées. Si un Clerc ou un Religieux agit d'une manière telle qu'il porte atteinte à la réputation de l'Eglise, ou représente les Saints Ordres d'une manière inconvenante ou autre, une révocation peut être prononcée par le Collège des Anciens. Les clercs qui seraient coupables d'un délit criminel ne seront pas soutenus financièrement pour leur défense, et devront aussi envisager une suspension, ou même une excommunication de l'Eglise comme prévu par le Collège.

4.8. L'Evêque, le Prêtre, Diacre ou le Sous-Diacre sont en tous temps et en tous lieux pour parler, prêcher, et enseigner l'Evangile aussi bien en paroles et en actes. Ils doivent aussi manifester une célébration régulière et une adoration dans la présence de Notre Seigneur dans le Saint Sacrement. Le clergé marié doit être fidèle à son épouse. Ils s'efforceront de continuer leur formation et leur étude de l'Eglise, de la Tradition sacrée et des Saintes Ecritures, afin d'être toujours prêts à donner une réponse concernant les croyances de l'Eglise. Ils doivent s'efforcer d'enrichir leur spiritualité par la prière, les dévotions et l'autodiscipline.

4.9. Les Prêtres, les diacres, et les Sous-Diacres se soumettront d'eux-mêmes à l'autorité du Primat et de l'Evêque diocésain.

4.10. Les Diacres peuvent proclamer l'Evangile, prêcher, baptiser, célébrer des funérailles, assister le célébrant durant la Messe et tout autre service autorisé par l'Ordinaire.

4.11. Les Sous-Diacres peuvent servir à l'autel, lire les Leçons, et servir le Diacre, le Prêtre et l'Evêque autant que nécessaire.

4.12. Le Clergé de l'Eglise peut travailler dans un ministère à temps plein ou avoir un travail profane. Ils ne recevront pas de salaire. Ils peuvent être payés pour un travail clérical, en dehors des Sacrements, un Sacrement étant un don gratuit de Dieu. Cependant, ils peuvent accepter des dons pour leur travail, si cela est vu comme un don par le récipiendaire pour aider les dépenses du ministère afin d'aider les autres. Le clerc doit tenir des comptes en ordre et doit se soumettre aux taxes et impôts légaux.

4.13. Les Prêtres qui sont Compagnons de Jésus doivent offrir une Messe quotidiennement, prier les prières quotidiennes des Compagnons de Jésus, lire un passage des Ecritures (sans compter les lectures de la Messe et des Offices) et une partie de la Règle de Saint Benoît et Saint François.

4.14. Tous les Prêtres, Diacres et Sous-Diacres doivent recevoir une évaluation annuelle de leur supérieur. Les Evêques doivent recevoir une évaluation annuelle de la réunion du Collège.

4.15. Le célibat n'est pas requis pour les personnes de l'Eglise, mais peut être adopté comme un choix personnel de l'Ordinand, du Clerc ou du Religieux ; comme aussi la continence, après l'ordination, comme un choix personnel accepté entre le mari et la femme.

4.16. La vocation presbytérale représente un engagement à long terme. La démission au sein de l'OCCUK est examinée par délibération et appui avec l'ordinaire ou son délégué. Après cette défaillance, une période sabbatique peut être suggérée, ensuite en soumettant une lettre de démission.


La Sainte Liturgie et les Sacrements

5.1. Les Rites autorisés de la Liturgie Sacrée sont :
- Le Rite de Mathew : le Rite Tridentin des Âges de la traduction anglaise de 1909, autorisée par l'Archevêque Mathew.
- Le Rite Romain de Paul VI de 1969 (avec les mots rectifiés de consécration du Calice : "qui pro vobis et mutis" ; "pour vous et la multitude" ; le Rite Romain de Benoît XVI de 2011.
- Les autres Rites Catholiques (le rite Vieux Catholique Continental, les traductions anglaises du Rite de l'Eglise Orthodoxe Occidentale, etc..)  lorsque approuvé par le Sacré collège.

5.2. Tout autre Rite (Mariage, funérailles, Absolutions, Ordinations, Exorcismes, etc) doivent être ceux autorisés par le Collège des Evêques.

5.3. Les Rites de l'Eglise de la Sainte Mère ne doivent pas être refusés à un mourant. De même, un enterrement Catholique (Chrétien) ne doit être refusé à toute personne qui le réclame.

5.4. Concernant, le Sacrement du Mariage, un second mariage est un prolongement de la clémence de l'Eglise du à  des erreurs  et à la fragilité humaines, et peut être permis dans certaines circonstances. Si une ou (les deux) partie a été une fois mariée et a ensuite divorcé (plutôt que veuf), une permission de l'Archevêque Métropolitain doit être requise et reçut pour qu'un second mariage ait lieu. Cette requête doit être traitée par le Diacre, le Prêtre ou l'Evêque. Si les deux conjoints ont déjà été marié une première fois et ont ensuite divorcé ou devenu veuf, "le Rite du Second Mariage" sera utilisé et sera de nature plus pénitentielle. Si le conjoint Catholique a déjà été marié et veuf ou divorcé, mais le conjoint non Catholique n'a jamais été marié, le Rite du Second Mariage sera utilisé. Si le conjoint Catholique n'a pas été marié mais le conjoint non Catholique a été déjà marié et ensuite divorcé ou veuf, le Rituel habituel du Mariage peut être utilisé. L'Evêque et le diacre ne servent pas le Rite du Second Mariage. Traditionnellement, le clergé n'assiste pas au repas ou à la réception d'un second mariage. S'il s'agit du second mariage de la mariée, sa robe ne sera pas blanche ou recherchée, mais la couleur ivoire est permise.
Un troisième mariage est le dernier prolongement de la miséricorde de l'Eglise, dû à des erreurs ou la fragilité humaines, est permis dans de très exceptionnelles circonstances. Si l'un (ou les deux) conjoints ont été mariés deux fois et ensuite veuf, divorcé, ou un de ces cas, la permission de l'Archevêque doit être requise et reçu en bon ordre afin que le troisième mariage puisse avoir lieu. Cette requête sera traitée par le diacre, le Prêtre ou l'Evêque. Dans tous ces cas, le Rite du Second mariage sera utilisé même si l'un des conjoints n'a jamais été marié. L'Evêque ne célébrera pas un troisième mariage et aucun membre du clergé n'assistera au repas de noces ou à la réception. Seul une prêtre célèbre un troisième mariage, et ce sans diacre. La robe de mariée ne sera pas portée, mais plutôt une tenue digne. Si ce n'est pas le premier mariage de la mariée, la robe ne pourra être blanche.